Olivier de Kersauson 2013
   
Les brèves de 2013 (page 1 sur 2)
 


03/01/13
Nolwenn Leroy par Olivier de Kersauson : « Je ne me souviens pas exactement de la première fois où je l’ai entendue. Etant insomniaque, j’ai dû la croiser une nuit dans une émission quelconque. J’ai tout de suite aimé sa densité, une densité inconsciente. Nolwenn est très intéressante, d’abord parce qu’elle est une musicienne, ensuite parce qu’elle est un écrivain et enfin parce qu’elle est une chanteuse. Mais elle est très à l’aise avec cet aspect d’elle-même. Car sa voix est unique. Elle est très touchante car elle n’est pas qu’une fille qui chante, elle n’est pas un personnage construit. Elle est dense, même s’il n’y a pas assez d’insouciance chez elle. Elle se contrôle beaucoup, elle a peur de faire mal, mais elle a une vraie puissance.
Récemment, je l’ai vue dans une émission de télé où elle était aux côtés d’une chanteuse américaine dont elle avait acheté le disque et que, visiblement, elle aimait beaucoup. Nolwenn était là, face à cette fille qui chantait divinement. A aucun moment elle n’a montré son côté fan, au contraire, elle est redevenue petite. Comme lorsqu’on raconte des histoires à des enfants. Je l’ai vue à la télévision ­redevenir enfant. Cette réserve la rend intéressante, la fait sortir du lot par rapport aux autres filles de sa génération. Elle était ­légère, fragile à l’écran et, quand on la connaît, on sait qu’elle n’a pas de légèreté. Au contraire, elle possède une forme de gravité, non pesante, assez agréable même. C’est son côté appliqué… Et c’est tellement rare de sentir l’engagement des gens.
»
Source : parismatch.com

18/01/13
On va s'gêner : Olivier de Kersauson a participé aux émissions des 8 et 11 janvier et du 14 au 18 janvier 2013.

01/02/13
Le mercato des multis : En l'espace de huit jours, le sort de trois bateaux détenteurs ou anciens détenteurs du Trophée Jules Verne a été réglé :
- Groupama 3 a été vendu au Team Banque Populaire, qui le destine à des courses et records en solitaire, avec Armel Le Cleach aux commandes,
- Banque Populaire V a été vendu à Dona Bertarelli, soeur d'Ernesto Bertarelli patron et mécène du team Alinghi (ex-tenant de la Coupe America). Elle n'exclut pas de s'engager dans la chasse au Trophée Jules Verne à moyen terme,
- Geronimo a été cédé au groupe Sodebo qui va le transformer et le confier à Thomas Coville pour une participation à la route du Rhum 2014 en solitaire.
Bruno Peyron serait toujours propriétaire du catamaran Orange II, malgré une mise en vente qui a été publiée sur le net, il y a quelques années.

15/02/13
Vente de Geronimo : Sodebo a officialisé la transaction.
Déclaration d'Olivier de Kersauson : « Geronimo nous a donné beaucoup d'émotions et de plaisir, plein de records magnifiques, dont la Transpac et l'Australie qui tiennent toujours. C'est le premier grand trimaran, conçu à une époque dominée par les catamarans, et on a pris beaucoup de risques avec lui. Il nous l'a bien rendu. Il nous a quand même fait passer le Horn dans des conditions dantesques où aucun autre bateau ne serait passé ! Geronimo s'est souvent trouvé dans des conditions rugueuses (cassé le bras dans les déchets du tsunami dans l'Indien, passé le Horn en pleine baston), on n'a pas été gâtés en météo et on a dû payer pas mal de pots cassés, mais ce bateau a de l'âme et il nous a toujours permis de rentrer à la maison avec fierté. Tomas va faire ce que je ferais si je le pouvais encore, on est en ligne sur les objectifs et les moyens d'y parvenir. Cela me fait plaisir que ce bateau existe et évolue encore entre ses mains. Thomas a une équipe qui développe, réfléchit, navigue beaucoup et partout, ce sont des gens pour qui j'ai de l'estime. Avec notre expérience et nos partenaires Cap Gemini et Schneider, nous avions optimisé ce bateau au mieux de nos moyens et des technos disponibles, sans économies ni compromis. Il peut encore évoluer, rester une référence. Cela nous fait vraiment plaisir que Sodebo et Thomas donnent un avenir à tout ce qu'on a fait,. »

08/03/13
Adieu l'indien! : c'est sous le regard de Didier Ragot et d'Yves Pouillaude, les deux fidèles seconds d'Olivier de Kersauson, que le valeureux trimaran Geronimo a quitté, le 1er mars, le quai du port de Brest, sur lequel il était entreposé depuis plus de six ans. La plateforme a été convoyée par la mer et a rejoint le chantier Multiplast de Vannes, dans le Golfe du Morbihan. Geronimo va y être modernisé par le groupe Sodebo, son nouveau propriétaire, sous la houlette de Elie Canivenc et de Thomas Coville, pour être adapté aux courses et records en solitaire.
 
trimaran Geronimo   trimaran Geronimo
 
trimaran Geronimo
Photos © Frédéric Morin / Sodebo

26/03/13
Geronimo change de peau : Brice Dramohc, mon envoyé spécial à Vannes, a retrouvé Geronimo, en plein lifting sur le parking des chantiers Multiplast. Le "gommage" en profondeur met le carbone purement et simplement à nu. Simple traitement cosmétique ou véritable cure d'amaigrissement pour le trimaran Sodebo qui accuse sur la balance deux tonnes de plus que l'ex Groupama 3, son futur rival?
 
trimaran Geronimo
 
trimaran Geronimo
   
trimaran Geronimo
trimaran Geronimo
Photos © Brice Dramohc

05/04/13
On va s'gêner : Olivier de Kersauson a participé aux émissions de Laurent Ruquier du 18 au 22 mars, du 26 au 28 mars et du 2 au 5 avril 2013.

27/05/13
Geronimo : vous trouverez ci-dessous, à la date du 8 mars 2013, une vidéo émouvante du départ de Geronimo pour le chantier Multiplast de Vannes. (envoi de Carcadey que je remercie)
 

28/06/13
On va s'gêner : Olivier de Kersauson a participé aux émissions de Laurent Ruquier du 27 au 31 mai, du 3 au 7 juin, le 18 juin et du 26 au 28 juin 2013.